Trouvez votre domaine viticole ou vignoble

4 Domaines viticoles et vignobles à vendre en Les AOC du Languedoc

Chateau Bio 78ha  avec 10 ha de vignes
Chateau Bio 78ha avec 10 ha de vignes

Château AOC Minervois

2.900.000€
RMGV7007
Nous contacter
Grande ferme avec domaine viticole et hôtel.
Grande ferme avec domaine viticole et hôtel.

Domaine Viticoles AOC Languedoc

5.000.000€
RMGV7001
Nous contacter
Petit domaine viticole
Petit domaine viticole

AOC Côtes Du Rhone

1.250.000€
RMGV7008
Nous contacter
Domaine viticole avec du charme
Domaine viticole avec du charme

Domain Viticole AOC de Languedoc

1.007.000€
RMGV7004
Nous contacter

Infographie de l'Appellation d'Origine

Les AOC du Languedoc

    Les AOC du Languedoc

    Histoire

    Le vignoble de l’AOC Languedoc doit son existence aux colons Grecs et Etrusques qui y plantent les premières vignes six siècles avant J.-C. Ils découvrent en Languedoc un terroir et des conditions climatiques de prédilection pour la culture de la vigne.

    La culture de la vigne semble trouver ses origines dans les colonies grecques qui ont conquis la Méditerranée, mais il faut attendre le IIe siècle avant J.-C. et l’arrivée des Romains pour que la viticulture prenne véritablement son essor. La Via Domitia est tracée entre le Rhône et l’Espagne vers 110 avant J.-C. faisant de la région de Narbonne un lieu de transit privilégié pour l’importation des vins romains vers l’ouest de la Gaule. Cette voie de passage va permettre l’émergence de la viticulture dans les régions du sud-ouest (Toulouse, Gaillac, Cahors, Bordeaux, Charente) au fil des siècles et au cours de la présence de Rome. Malheureusement, la chute de l’Empire romain précipite avec elle l’économie du Languedoc, qui dépendait fortement de son commerce avec Rome.

    La paix revient avec les moines, bénédictins et cisterciens, dont les abbayes servent de base à la recolonisation du pays. Le vignoble reprend ses droits : les vins de Lagrasse et de Fontfroide séduisent même le sommelier de Charlemagne. Cependant, la croisade albigeoise ou cathare, venue exterminer l’hérésie cathare, brisa une nouvelle fois ce bon élan.

    Concurrencé par les régions voisines, le vignoble du Languedoc ne produit alors du vin que pour la consommation locale. La guerre de Cent Ans puis les guerres de religion affectent le vignoble. Avec la paix de 1598, la région reprend espoir, et de nouveaux débouchés vers l’Espagne et l’Italie incitent les producteurs à planter massivement sur les coteaux. Cet âge d’or (1600-1660) est menacé par la surproduction (aucun autre marché que le bassin méditerranéen ne peut absorber l’offre). Le Languedoc se retrouve en concurrence avec la région de Bordeaux qui contrôle le trafic fluvial sur la Garonne. Une nouvelle période de récession s’abat alors sur le Languedoc.

    La prospérité ne revient qu’au XVIIIe siècle, avec l’essor des communications qui rompt l’isolement des Corbières grâce, notamment, à la construction du canal du Midi. Mais il faut attendre l’arrivée du train à Perpignan en 1858 pour que la viticulture connaisse une véritable transformation. Le train rend le transport considérablement moins cher, permettant ainsi au Languedoc de se lancer dans une production de masse. Entre 1852 et 1875, la superficie du vignoble passe de 294 000 ha à 463 000 ha. Un record, tandis que le phylloxéra et l’oïdium font des ravages. Au début du XXe siècle, il est devenu le plus grand vignoble de France, représentant 40 % de la production nationale. Les millésimes 1899, 1900 et 1901 ont été si volumineux que le marché national s’est effondré. De plus, les vins du Languedoc étaient en concurrence avec les vins d’Algérie, également en production massive.

    De 1905 à 1910, six récoltes abondantes se succèdent, aggravant la crise du vignoble méditerranéen. Jusque dans les années 1980, le vignoble était orienté vers une production de masse de vins de table et de vins de pays. Aujourd’hui encore, ce vignoble est prisonnier de l’histoire avec une crise actuelle qui oblige à l’arrachage de plusieurs milliers d’hectares de vignes. En 30 ans, le vignoble du Languedoc Roussillon est passé de 500 000 ha à 250 000 ha, laissant dans le paysage les stigmates d’un arrachage massif.

    Sols

    Les cépages du Languedoc s’expriment au gré des différents terroirs. Sur les galets roulés de Saint-Christol, le mourvèdre peut procurer des arômes intenses de cuir et d’épices mêlés à des arômes de fruits noirs. Sur les sols calcaires du pic Saint-Loup, la syrah dans toute son élégance et sa finesse sur ce terroir d’exception va développer des notes de poivre, d’épices, de cassis et de violette, voire des notes boisées, si le vin est jeune. En vieillissant, les vins rouges évoluent vers des arômes de cacao, de cuir et de gibier. Les vins de grenache noir acquièrent, après quelques années, des notes goudronnées et torréfiées. Mais en général, tous ces vignobles sont plus ou moins imprégnés de l’environnement où poussent les vignes, on peut donc identifier le thym, le romarin, le laurier et la garrigue.

    Les appellations plus éloignées de la mer et situées en altitude (parfois à 500 mètres), comme dans certaines zones des Corbières, présentent des vins plus délicats, issus de climats plus frais. Leurs tanins moins denses sont soyeux et très fins. L’AOC Corbières offre un bel exemple de la variété des sols du Languedoc, proches des Pyrénées et sur les contreforts sud du Massif Central, ou baignés par la Méditerranée.

    L’AOC Corbières s’étend en effet des rives de la Méditerranée aux portes de la cité de Carcassonne. Elle a l’avantage d’être suffisamment vaste pour se décliner en une grande variété de terroirs. Ses onze terroirs, dont Boutenac, Sigean, Lagrasse, Quéribus, Lézignan et Serviès, illustrent les différents types de sols que l’on peut y trouver.

    La région était auparavant une pénéplaine où le sol était composé de calcaire et de schiste. C’est au Crétacé, il y a 100 millions d’années, que la péninsule ibérique se rapproche du continent européen et que se forment les reliefs des Pyrénées, comme le massif des Corbières. C’est la raison pour laquelle la région est une succession de petits reliefs accidentés qui arrivent jusqu’à la mer, une diversité accentuée par l’érosion. Les sols argilo-calcaires dominent dans les zones cultivables, avec des variations selon les terroirs : argile rouge à Boutenac, terrasses caillouteuses à Lézignan, marnes à Quéribus ou Serviès, schiste dans les Hautes Corbières ou calcaire corallien en bordure de la Méditerranée, comme à Sigean.

    En fonction du sol où poussent les vignes, les vins ont une typicité très variable.

    Climat

    Le climat a également une influence déterminante sur la typicité des vins : alors que le climat est chaud et humide sur les rives de la Méditerranée, la fraîcheur et les variations diurnes de température en altitude favorisent l’élaboration de vins plus fins et plus élégants (surtout les blancs).

    Certains des terroirs les plus occidentaux bénéficient d’une influence océanique.

    Domaines viticoles

    Mas de Daumas Gassac, Domaine d’Aupilhac, Mas Champart, Mas Jullien, Clos Marie, Domaine Peyre Rose, Domaine du Grand Arc, Mas de Martin, Domaine de Montcalmès, Château d’Oupia, Domaine Jean-Baptiste Senat, Château La Voulte-Gasparets, Prieuré de Saint-Jean-de-Bébian, Domaine Léon Barral, Domaine Canet Valette, Domaine Cazes, Domaine de la Garance, Château de Jonquières, Domaine Borie La Vitarèle, Domaine de l’Ancienne Mercerie, Clos de l’Anhel, Mas Cal Demoura, Cave des Vignerons de Camplong, Domaine La Croix de Saint-Jean, Domaine Maxime Magnon.

    Lire la suite
    Rimontgó Domaines Viticoles

    Rimontgó Domaines Viticoles

    Rimontgó Bodegas a plus d’une décennie d'expérience dans la vente de domaines viticoles en Espagne et dispose d'une équipe réduite mais complète d'experts comprenant un œnologue, un ingénieur agronome, des personnes formées à la gestion de caves et des responsables d'exportation de grands groupes vinicoles, qui ont accumulé une expérience inestimable non seulement dans la vente de caves viticoles, mais aussi dans l'analyse et l'évaluation des sols, des vignobles, des installations, des machines, des techniques d'élaboration du vin et de sa commercialisation nationale ou de son exportation.

    Rimontgó Bodegas fait partie de Rimontgó, une entreprise familiale fondée en 1959 à Jávea, qui est spécialisée dans l'offre de services immobiliers de qualité à des clients du monde entier. Elle dispose de la meilleure sélection de propriétés de luxe à vendre, principalement à Valence et sur la Costa Blanca, ainsi que d'autres actifs d'investissement dans les principales villes d'Espagne.

    Avec un caractère international marqué, tant au niveau de sa clientèle que de son envergure, Rimontgó jouit d'une solide réputation dans son secteur. Rimontgó est reconnue par ses clients et par ses collègues professionnels comme une entreprise honnête, professionnelle, aux principes éthiques éprouvés depuis plus de 60 ans, faisant de son expérience et de son dévouement envers le client la base d'un excellent service.

    Lire la suite

    Appuyez sur la carte pour activer le zoom

    Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir des nouvelles sur les domaines viticoles et les vignobles.

    Saisissez votre Email