Trouvez votre cave ou vignoble

5 Vignobles et vignobles à vendre à Mendoza

Hôtel-boutique à vendre à Mendoza, Argentine.
Hôtel-boutique à vendre à Mendoza, Argentine.

Hôtel de charme situé dans une petite ville à la périphérie de Mendoza, en Argentine.

Sur demande
RMGV4102
Nous contacter
Hôtel resort avec villas à vendre à Mendoza, Argentine.
Hôtel resort avec villas à vendre à Mendoza, Argentine.

Boutique resort et hôtel spa avec des villas à vendre et des vignobles pour la production de vin.

Sur demande
RMGV4103
Nous contacter
Vente d'un domaine viticole en Argentine.
Vente d'un domaine viticole en Argentine.

Domaine avec cave et 100 ha de vignobles dans la DOC San Rafael.

Sur demande
RMGV4104
Nous contacter
Cave à vendre à Mendoza Este.
Cave à vendre à Mendoza Este.

Petite cave à vin avec son propre vignoble située dans la région viticole de Mendoza Este.

Sur demande
RMGV4105
Nous contacter
Vignobles à vendre à Mendoza, Argentine.
Vignobles à vendre à Mendoza, Argentine.

Vignobles plantés de différentes variétés situés dans la région viticole de Mendoza.

Sur demande
RMGV4114
Nous contacter

Infographie de l'Appellation d'Origine

DO Mendoza Este
  • Nombre de caves (2017):

    71

  • Superficie totale:

    31.000 ha76.601 ac

  • Altitude des vignobles:

    Min: 600m

    Max: 700m

    Min: 1.969ft

    Max: 2.297ft

  • Température:

    Moyenne: 16º61°F

  • Précipitations annuelles:

    220 l/m22.368 l/ft2

Mendoza

La province argentine de Mendoza est située aux contreforts de la Cordillère des Andes, qui enregistre ses plus hauts sommets à Mendoza : à 6 959 mètres, le Mont Aconcagua est le plus haut sommet d'Amérique, ce qui donne aux vignobles argentins la particularité d'être les plus hauts du monde. La cordillère andine fonctionne comme une barrière, ralentissant les vents humides venant de l'océan Pacifique. Ce fait, ajouté à la grande distance d'un autre océan, l'Atlantique, permet d'avoir des conditions très propices à la culture de la vigne.

La superficie des terres consacrées à la culture de la vigne dans la province de Mendoza représente plus de 150 000 hectares sur lesquels sont répartis plus de 1 200 domaines viticoles. Ces données font de Mendoza la province la plus importante dans le secteur viticole argentin et l'une des premières régions de production à l’échelle mondiale. La différence d'altitude entre les plantations de vignes est l’une des principales caractéristiques de la province. On trouve donc des vignobles dans une fourchette d'altitude comprise entre 400 et 1600 mètres. Parmi les cépages, le malbec se distingue particulièrement, représentant jusqu'à 20 % du total cultivé en Argentine. D'autres variétés de raisins sont présentes, telles la syrah, le tempranillo, la bonarda et le cabernet sauvignon, entre autres. Les zones de culture sont réparties dans la province de Mendoza sur plus de 2 400 km dans le sens nord-sud. Les domaines viticoles de Mendoza représentent environ 75 % de la production de vin du pays.

Outre l'altitude, d'autres facteurs clés sont le climat continental avec des hivers froids et des étés chauds, l'abondance du soleil, l'hétérogénéité des sols et l'eau du dégel andin. Les rivières Mendoza, Tunuyán, Diamante et Atuel sont les affluents des Andes qui, grâce à une multitude de canaux et de drains, rendent possible la culture de la vigne, les précipitations étant rares. L'irrigation peut éventuellement être complétée par de l'eau souterraine obtenue à partir de nombreux forages.

HISTOIRE DU VIN

Vers 1556, le conquistador et colonisateur Francisco de Aguirre, fondateur de Santiago del Estero, envoie les premiers sarments et souches de vigne du Chili vers l’Argentine avec le frère Juan Cidrón. En 1618, avec le début des missions jésuites en Amérique, l'élaboration de vins pour la messe a été mise en avant.

Michel Harizmendi, arrivé sur ces terres au début du XVIIIe siècle, est l'un des premiers viticulteurs à produire hors du cadre strictement clérical. Il mise alors sur l’élaboration d'un vin de grande qualité qu'il exporte vers la ville de Buenos Aires. Il faut savoir que pendant les années où Harizmendi a atteint le sommet de sa production, Mendoza dépendait encore de la Capitainerie générale du Chili, jusqu'à ce qu’elle soit incorporée, en 1783, dans la vice-royauté de Río de la Plata. Le commerce s’est donc davantage tourné vers Buenos Aires que vers le Pacifique.

Lors de la révolution de Mai 1810, à Buenos Aires, le vice-roi a été destitué et cet événement a eu des répercussions positives sur l'industrie : l'importation de vins depuis l’Espagne est abandonnée pour céder la place à ceux des sierras de la région de Cuyo. C'est précisément à Mendoza que le général José de San Martín a préparé son acte héroïque de libération et a traversé les Andes jusqu'au Chili avec ses troupes, grâce à un accord avec les Indiens Pehuenches. La déclaration d'indépendance a été proclaméeen 1816.

Un autre nom à souligner est celui de l'ingénieur agronome français Michel Aimé Pouget, précurseur de l'important développement dans cette province argentine des cépages cabernet sauvignon, merlot et, plus encore, du malbec.

En 1885, un événement qui va changer le secteur viticole de la province de Mendoza se produit : l'arrivée du chemin de fer à Buenos Aires. Les délais d'expédition ont été considérablement réduits et ont contribué au développement du commerce qui est passé d'une activité d'élevage et de culture céréalière à la production intensive de vin.

En 1876, l’adoption de loi Avellaneda sur l'immigration et la colonisation attire de nombreux colons étrangers intéressés par la culture sur les terres américaines. À la fin du XIXe siècle, un million de personnes étaient arrivées dans le pays et lors des premières décennies du XXe siècle, 1 120 000 immigrants ont été enregistrés.

Le plus grand flux d'Italiens s'est installé à Mendoza, tandis que les Espagnols ont fait de même à San Juan, laissant les Français s'installer à San Rafael, au sud de Mendoza. L'émigration italienne à Mendoza est très présente dans les établissements viticoles, construits comme un reflet du style dominant en Italie à cette époque : des villas classiques de style Renaissance et Liberty (version italienne de l'Art Nouveau) nichées dans de grands jardins. Beaucoup de ces villas sont maintenues en excellent état et peuvent être visitées le long des routes du tourisme viticole.

L'une des grandes crises qui ont affecté la production de vin en Argentine a eu lieu au début des années 70. Elle a contraint les domaines viticoles à miser fortement sur une modernisation radicale par le biais d'investissements importants, afin d'améliorer la qualité des vins et de pouvoir être compétitifs sur le marché international. Cette conversion a signifié l'intégration de l'industrie vinicole argentine dans le monde globalisé, mais au début du XXIe siècle, elle a dû faire face à une autre crise importante, la crise économique, qui a dévasté l'Argentine avec la mise en place du « corralito » (gel des dépôts bancaires).

La province de Mendoza s'est consolidée jusqu’à être la plus importante d'Argentine en matière de production de vin de qualité. Elle est actuellement une référence internationale.

VINS ET DOMAINES VITICOLES

La province de Mendoza est riche d’une une longue tradition de domaines viticoles, dont certains remontent au XIXe siècle. À titre d’exemple, la Bodega González est présente dans le secteur viticole depuis 1826 et Bodegas El Trapiche (à Godoy Cruz) est fondée par Tiburcio Benegas en 1883. Les immigrants espagnols ont eu, comme les Italiens et les Français, une grande importance dans le démarrage du secteur viticole à Mendoza. Ainsi, les frères espagnols Goyenechea ont fondé dans la seconde moitié du XIXe siècle le domaine viticole du même nom tandis que d'autres immigrants d'origine aragonaise, les Escorihuela, ont donné leur nom à la cave Escorihuela Gascón, l'une des plus anciennes de la province. L'Italien Pascual Toso a fondé Toso y Gargantini en 1890. En 1889, Ruttini a planté le premier san giovese à Maipú. D'autres immigrants italiens ont marqué l'histoire du vin de Mendoza de leur nom : Luis Tirasso, Navarro Correas, Antonio Nerviani, Dante Robino avec ses vins mousseux, Luigi Bosca qui fonde sa bodega en 1901, Casa Biachi fondée en 1928, puis la famille Zuccardi dans les années 1960.

Vers 1895, une autre cave centenaire est fondée, Norton à Luján de Cuyo, d'origine anglaise, ainsi que la bodega Benegas, qui est aujourd'hui l'un des rares vestiges historiques de l'ancienne Mendoza de la fin du XIXe siècle.

En 1909, Gargantini et Giol possédaient déjà ce qui allait devenir la deuxième plus grande cave au monde après une cave italo-suisse en Californie. La Colina de Oro, à Maipú, est parvenue, au meilleur de sa production, jusqu’à produire la moitié du vin du pays.

Dès le XXe siècle, une génération d'œnologues qualifiés, d'origine espagnole, italienne et française est présente dans les domaines viticoles argentins. Ils sont les pionniers de cette industrie argentine naissante. En un quart de siècle à peine, les bases de l'histoire moderne du vin argentin ont été jetées.

La famille Pulenta, liée à la viticulture argentine depuis trois générations, possède aujourd'hui les domaines viticoles Pulenta Estate, Vistalba et Augusto Pulenta. En outre, pendant de nombreuses années, cette famille traditionnelle fut à la tête de Peñaflor, Trapiche, El Esteco, Santa Ana, Finca las Moras, Andean Viñas et Michel Torino.

Il faut également souligner le rôle essentiel de l'entrepreneur vinicole Nicolás Catena Zapata qui, depuis Mendoza, a développé le marché des vins à base de malbec dans le monde. Outre le lancement du cépage malbec, il a également introduit le concept de vins de qualité supérieure en Argentine. Bodega Catena et Achaval Ferrer sont considérées comme les grandes stars de la scène viticole internationale.

À la fin du XXe siècle, les investisseurs internationaux ont commencé à arriver en raison de la demande mondiale croissante pour les vins argentins. Les investissements français et chiliens sont remarquables et réussis. Le groupe de domaines viticoles Viña San Pedro de Tarapacá, du Chili, a investi dans des domaines viticoles argentins tels que Finca La Celia (Vallée d’Uco, domaine déclaré patrimoine historique), Tamarí (Maipú) et Finca Eugenio Bustos. Le célèbre vigneron Aurelio Montes est également propriétaire de Kaiken, les Bodegas Doña Paula appartiennent aux Bodegas chiliennes Santa Rita, Trivento à Concha y Toro et Renacer appartient à la famille Reich.

On compte actuellement une trentaine de domaines viticoles d'origine française sur les terres de Mendoza. Möet & Chandon a fondé sa première filiale à Mendoza en 1958, c'est ainsi qu'est né Chandon Argentina (groupe LVMH), l'un des principaux producteurs de vins mousseux du pays, qui a également fondé Terrazas de los Andes en 1996. Pierre Lurton, propriétaire du Château Cheval Blanc à Bordeaux, a découvert l'Argentine et a décidé de créer la célèbre bodega Cheval des Andes (Cuyo) en 1999 en partenariat avec Terrazas de los Andes.

Le célèbre œnologue Michel Rolland encourage plusieurs viticulteurs, principalement bordelais, à investir dans les contreforts des Andes. Le concept est nouveau : chaque vigneron serait propriétaire de son propre domaine viticole mais produirait également un vin commun à tous. Le Clos de los Siete voit ainsi le jour en 1999. Les principaux investisseurs étaient les Rothschild (Château Lafite), Guy Cuvelier (Château Léoville Poyferré), Dassault et Péré Vergé (Château Le Gay).

La famille Rothschild n'est plus actuellement membre du Clos de los Siete, mais a fondé Bodegas Caro en 1999 en partenariat avec la famille Catena, puis Flechas de los Andes en 2003.

Les autres domaines viticoles d'origine française sont Altavista (famille D'Aulan, propriétaire la Maison de champagne Piper-Heidsieck durant de nombreuses années), Bodegas Antucura, Bodegas Atamisque à Tupungato, Bodegas Marco Zunino de la famille Guevel à San Rafael, Bodegas Fabre à Luján de Cuyo, Ruca Malen, Vignes des Andes, Cuvelier los Andes, Carinae à Maipú, DiamAndes de la famille Bonnie, Domaine Bousquet dans la vallée de l'Uco, Domaine le Billoud, La Rivière Yturbe, Monteviejo de la famille Péré Vergé, Piedra Negra de Lurton dans la vallée de l'Uco et Poesía de Lévêque.

Outre tous les Argentins, les étrangers qui ont récemment fait le plus pour le vin argentin et son cépage malbec sont probablement Paul Hobbs (œnologue américain), Michel Rolland (œnologue français), le Suisse Donald Hess, Alberto Antonini (œnologue italien) et l'Espagnol José Manuel Ortega Fournier qui a vendu sa cave Alfa Crux à Agostino.

SITES D’INTERÊT

Certains des grands attraits touristiques de la province sont inclus dans le Réseau de zones protégées de Mendoza, qui regroupe 17 réserves naturelles représentant environ 13 % du territoire de la province. Parmi ces réserves naturelles, il faut souligner le parc provincial de l'Aconcagua, où se trouve le mont du même nom, un colosse d'une hauteur de 6 960 mètres au-dessus du niveau de la mer et dont le nom en langue quechua signifierait « sentinelle de pierre ». Le fleuve Mendoza, qui fournit l'eau d'irrigation d’un grand nombre d'hectares de vignes, reçoit le débit des ruisseaux qui descendent de l'Aconcagua et transportent l'eau du dégel. Ce parc attire non seulement les touristes mais également les amateurs de trekking, et bien entendu, les alpinistes nationaux et internationaux qui tentent son ascension depuis ses différentes faces.

Capitale de la province, la ville de Mendoza compte de multiples attraits, parmi lesquels se distingue le Musée d'art moderne sur le plan culturel. Un autre lieu fréquenté des touristes est la Plaza Independencia, qui abrite au cœur de ses 1600 mètres carrés une belle fontaine. La visite peut se poursuivre dans la Maison du gouvernement de Mendoza, relativement proche de la Plaza Indépendencia et déclarée Patrimoine culturel en 1995. Le parc General San Martin, qui s’étend sur 17 kilomètres, abrite le musée des sciences naturelles et le zoo de la ville, considéré comme le plus important d'Amérique du Sud. À l'intérieur du musée, est conservé le drapeau original porté par le militaire San Martín lors de la libération du Chili. Plusieurs itinéraires œnologiques partent de la ville de Mendoza et certains d'entre eux conduisent les personnes intéressées à San Carlos, où se trouvent certains des domaines viticoles les plus importants de la province. Le musée du vin, inclus dans certains de ces itinéraires, est situé dans la localité voisine de Maipú, tout près de la ville de Mendoza.

Découvrez plus de caves et vignobles à vendre dans ces régions viticoles en Argentine

Rimontgó Domaines Viticoles

Rimontgó Domaines Viticoles

Rimontgó Bodegas a plus d’une décennie d'expérience dans la vente de domaines viticoles en Espagne et dispose d'une équipe réduite mais complète d'experts comprenant un œnologue, un ingénieur agronome, des personnes formées à la gestion de caves et des responsables d'exportation de grands groupes vinicoles, qui ont accumulé une expérience inestimable non seulement dans la vente de caves viticoles, mais aussi dans l'analyse et l'évaluation des sols, des vignobles, des installations, des machines, des techniques d'élaboration du vin et de sa commercialisation nationale ou de son exportation.

Rimontgó Bodegas fait partie de Rimontgó, une entreprise familiale fondée en 1959 à Jávea, qui est spécialisée dans l'offre de services immobiliers de qualité à des clients du monde entier. Elle dispose de la meilleure sélection de propriétés de luxe à vendre, principalement à Valence et sur la Costa Blanca, ainsi que d'autres actifs d'investissement dans les principales villes d'Espagne.

Avec un caractère international marqué, tant au niveau de sa clientèle que de son envergure, Rimontgó jouit d'une solide réputation dans son secteur. Rimontgó est reconnue par ses clients et par ses collègues professionnels comme une entreprise honnête, professionnelle, aux principes éthiques éprouvés depuis plus de 60 ans, faisant de son expérience et de son dévouement envers le client la base d'un excellent service.

Lire la suite

Appuyez sur la carte pour activer le zoom

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir des nouvelles sur les vignobles et les vignobles.

Entrez votre Email